Terroristes ou prisonniers politiques ?

Propagande de la Force volontaire d'Ulster, une milice unioniste irlandaise.

Le 10 avril 1998, les principales forces politiques d'Irlande du Nord signent l'accord du Vendredi saint. Cet accord de paix met fin à un conflit interconfessionnel de près de 30 ans qui a fait plus de 3500 morts.

D'un côté, les catholiques, minoritaires, républicains et nationalistes. De l'autre côté, les protestants, loyalistes et unionistes. Chacun possède son bras armé. Les groupes républicains, comme l'IRA provisoire, souhaitent l'indépendance de l'Irlande du Nord et une réunification avec le reste de l'île. Les groupes loyalistes comme l'Ulster Volunteer Force tiennent au caractère britannique du pays.

L'accord de paix prévoit un partage de pouvoir entre protestants et catholiques, au sein d'institutions semi-autonomes. Il garantit aussi la libération des prisonniers politiques dans les deux ans.

Chaque groupe armé veut voir ses détenus libérés. Terroristes pour les uns, prisonniers politiques pour les autres, c'est pourtant sur eux que repose la paix. Les combattants des deux côtés ont accepté de déposer les armes, mais ils n'hésiteront pas à reprendre la lutte armée si l'un des deux camps ne respecte pas ses engagements. La paix est à portée de main, mais elle reste fragile.

Un mois après la signature de cet accord historique, l'émission Mise au Point se rend à Belfast pour rencontrer ces miliciens qui ont participé à des actes terroristes et connu la prison.

L'histoire de l'Armée républicaine irlandaise (IRA) en quelques dates.

1913: fondation des Volontaires irlandais, organisation révolutionnaire ancêtre de l'IRA.

1921: la République d'Irlande, au sud, devient indépendante. Les 6 comtés d'Irlande du Nord restent au sein du Royaume Uni.

1970: l'IRA dite «provisoire» naît des cendres de l'IRA officielle, qui a renoncé à la violence.

1981: Bobby Sands, militant de l'IRA, et neuf de ses compagnons se laissent mourir de faim en prison pour un statut de prisonnier politique que le Premier ministre britannique, Margaret Thatcher, n'accordera jamais.

1983: Gerry Adams élu président de Sinn Féin (branche politique de l'IRA) et député de Belfast-ouest.

1er septembre 1994: un cessez-le-feu de l'IRA prend effet dans la liesse générale en Irlande du Nord.

9 février 1996: l'IRA rompt sa trêve après l'échec de pourparlers. Un attentat fait deux morts à Londres.

10 avril 1998: accord historique du Vendredi saint, conclu à Belfast entre Londres, Dublin et les partis protestants et catholiques, dont le Sinn Féin. L'IRA annonce son soutien pour l'accord de paix.

28 juillet 2005: L'IRA annonce la fin de la lutte armée et son intention de poursuivre son objectif de réunification de l'Irlande par des voies démocratiques.

  • Journaliste: Etienne Duval