Retour du Japon

Maurice Béjart a aussi puisé son inspiration dans les sources orientales.

Retour d'un voyage au Japon pour Maurice Béjart, qui a toujours trouvé dans le public japonais une reconnaissance pour son travail de mélange des cultures. Le chorégraphe a en effet permis un renouvellement de la danse en puisant non seulement dans les grands mythes occidentaux mais en s'approchant, aussi, des sources orientales de la musique et de la danse.

Maurice Béjart est né à Marseille en 1927. Danseur et chorégraphe, il débuta à l'Opéra de Marseille en 1945 et fonda avec Jean Laurent les Ballets de l'Etoile (1954) qui devinrent le Ballet-Théâtre de Paris.

Il fut nommé directeur de ballet au Théâtre royal de la Monnaie, à Bruxelles (1960-1987) et anima le Ballet du XXe siècle, devenu le Béjart Ballet de Lausanne en 1987.

Insatisfait des corps de ballet formés à l'école d'une tradition qu'il juge périmée, metteur en scène autant que danseur, Maurice Béjart puise un renouvellement de la danse dans les grands mythes occidentaux et dans les sources orientales. Il réalise des oeuvres originales ou prédomine souvent une recherche mystique, en vue de réaliser un spectable total par la synthèse du chant, de la parole et de la danse.

Il meurt à Lausanne, le 22 novembre 2007.