A l'entraînement

Portrait de Bernard Russi, un champion attachant et opiniâtre.
  • Ski
  • Vidéo 9 min.

23 janvier 1991

Mémoires d'un objectif

Mémoire d'un objectif revient sur la carrière impressionnante de Bernhard Russi, ce «gamin» d'Uri qui s'était mis au ski car il s'ennuyait l'hiver dans son village de montagne. Avec des images d'archives, l'émission montre un sportif attachant, sûr de sa valeur, qui s'impose un entraînement rigoureux pour garder les premières places du podium.



Bernard Russi est né le 20 août 1948 à Andermatt dans le canton d'Uri. Il s'est lancé dans le ski «parce qu'il n'y avait rien d'autre à faire dans une région où il y a de la neige six mois par année». Surprenant champion du monde de descente en 1970 à Val Gardena, il n'a pas tardé à confirmer ses immenses qualités de glisseur et de styliste efficace.


Champion olympique de descente sur le tracé du Mont Eniwa à Sapporo, en 1972, Bernard Russi n'a été battu 4 ans plus tard que de 33 centièmes de seconde par Franz Klammer, qui se sentait particulièrement motivé sur la piste à Innsbruck. Bernard Russi a également traduit son indéniable classe en remportant la Coupe du monde de descente, en 1971 et en 1972.


Il est aujourd'hui conseiller auprès de la Fédération internationale de ski pour la construction et l'aménagement des pistes de descente. On lui doit notamment les pistes de descente d'Albertville, de Lillehammer et de Nagano.