Clinique pour poupées

Monsieur, pouvez-vous remettre la tête de ma poupée?
  • Consommation
  • Vidéo 5 min.

20 septembre 1965

Le Magazine



Cheffe du projet Archives à la TSR, Patricia Herold a retenu ce document surprenant pour notre rubrique «Le coup de coeur»: la clinique des poupées à Genève.


Patricia Herold: «Quelle fillette genevoise née dans les années 60 ne se souvient pas de la clinique des poupées, située en-dessus de la Placette? Oscillant entre peur et fascination, je pénétrais avec ma mère dans l'antre sombre de cette hôpital un peu spécial, plein d'instruments métalliques destinés soi-disant à guérir ma pauvre poupée! Et toutes ces pièces détachées, soigneusement classées par bras, jambes, cheveux, têtes, yeux me laissaient perplexe et inquiète quant au sort réservé à mon baigneur….


Ce gentil docteur n'avait pas l'affront de faire souffrir mon bébé sous mes yeux. Je lui laissais donc mon trésor avec appréhension. Mais quelle joie lorsque je le récupérais quelques jours plus tard, tout retapé et toujours plus beau.


Aujourd'hui, mes filles jouent toujours avec leurs poupées mais, mal de notre époque, elles ne sont jamais endommagées car il y en a trop dans les tiroirs… Est-ce la raison de la disparition de cette clinique?»