Céline Robellaz

Céline Robellaz

Lors de cet entretien réalisé en octobre 1967, l'artiste peintre vaudoise Céline Robellaz nous reçoit chez elle, dans son village vigneron de la Villette.

Consciente du temps qui passe, celle qui a besoin de solitude pour travailler évoque son parcours marqué par de nombreuses rencontres et une passion, la peinture. Des débuts difficiles et mal acceptés par sa mère à son séjour en Italie, Céline Robellaz a dû lutter pour mener la vie d'artiste dont elle rêvait. Chez le peintre Rodolphe-Théophile Bosshard, elle a rencontré bien des écrivains de la revue des Cahiers vaudois.

Un portrait tout en modestie de celle que l'on surnommait "la mouette".

Née à Nyon le 7 avril 1903, Céline Robellaz suit l'Ecole des Beaux-Arts à Lausanne et étudie en Italie où elle vit de 1931 à 1945. Elle est membre de la Société des Femmes Peintres, section vaudoise, et enseigne notamment à l'école de céramique de Nyon.

Elle réalise des fresques pour le stade olympique à Lausanne et le Fonds des arts plastiques de la ville de Lausanne possède plusieurs de ses peintures. Elle reçoit plusieurs distinctions: Prix Fiorino, Prix de la Paix (1950), Prix Alice Bailly(1960).

Elle s'éteint le 15 septembre 1984 à Ecublens dans le canton de Vaud.

  • Journaliste: Yette Perrin