Le secret de la Tête de Moine

Le secret de la Tête de moine [RTS]
  • A travers la Suisse
  • Vidéo 7 min.

28 juin 1969

Madame TV

Dans cet extrait tiré d'un reportage pour l'émission Madame TV, tous les secrets de la Tête de Moine sont dévoilés. C'est dans la fromagerie de Monsieur Schneider au Noirmont que l'on suit pas à pas la fabrication de ce fromage à pâte dure.

Confectionné avec le bon lait parfumé par les herbages des pâtures jurassiennes situées à plus de 900 mètres, la Tête de Moine doit son nom aux religieux du monastère de Bellelay qui les premiers le fabriquèrent pour utiliser des excédents de lait. Et de génération en génération, la méthode traditionnelle s'est transmise, améliorée encore avec la modernité des installations en 1969.

L'histoire du fromage Tête de Moine date d'avant même la fondation de la Confédération.

Fondé en 1136, le monastère de Bellelay paie dès 1192 en nature ses redevances au moyen de fromage fabriqué à Bellelay. La description du Fromage de Bellelay apparaît dans des documents datant du début du 17e siècle mais c'est autour des années 1790 que le nom Tête de Moine est mentionné dans des écrits datant du Département du Mont-Terrible. Après le départ des moines chassés du couvent, les fromageries des domaines liées à l'abbaye continuent leur production. En 1950, quelque 27 tonnes de Tête de Moine sont produites.

En 1978, les fabricants de Tête de Moine se constituent en association et avec l'invention de la Girolle en 1981, le fromage connaîtra un regain de popularité. C'est en 2001 que l'Appellation d'origine protégée AOP Tête de Moine est enregistrée.

(Source: site officiel du fromage Tête de Moine)