Atelier d'art enfantin

Petit garçon peignant dans un atelier d'art créatif pour enfants, 1966. [RTS]
  • Éducation
  • Vidéo 11 min.

10 décembre 1966

Madame TV

En 1966 dans Madame TV, Sylvie et Claude Nicole, deux jeunes femmes issues des Beaux-Arts, présentent l'atelier d'art créatif pour enfants qu'elles ont fondé en 1962 à la rue de Bourg à Lausanne.

Leur approche est basée sur la méthode d'Arno Stern qui prône dès les années 40 une éducation créatrice par la peinture : « Pratiquer la peinture est une source de bienfait pour les développement des enfants ou des adultes ».

La démarche est centrée sur l’enfant. L’atelier fournit les conditions idéales: un lieu clos pour se trouver dans un espace hors du temps, de bons outils et une palette de couleurs mis en commun, un travail debout sur des surfaces suffisamment grandes. L’enfant est libre de son thème, il est dans son monde et a les moyens de s’exprimer véritablement.

La collaboration avec les parents est primordiale. Ils doivent laisser cette liberté de créer à leur enfant et peuvent suivre son évolution grâce à un dossier de peintures constitué par les animatrices. Cette activité peut même s’inscrire parfois dans un parcours thérapeutique. Des psychologues et des psychiatres leur demande parfois de collaborer avec eux.

Les débuts ont été difficiles car la peinture des enfants n'est souvent pas prise au sérieux, "c'est du barbouillage". Le succès rencontré auprès des enfants et des parents permet de faire changer les choses. Les deux « artistes éducatrices », comme elles se nomment, ont également ouvert un atelier à Genève. Elles se réjouissent de voir enfin un intérêt des pouvoirs publics pour leur travail mais leur activité n’est pas du tout subventionnée.

Arno Stern est né en 1924 à Kassel en Allemagne. Avec ses parents, il fuit le nazisme et toute la famille s'installe en France en 1933. Ayant survécu à la guerre, malgré des poursuites et un séjour en camp de travail, il sera responsable d'un atelier de peinture dans une maison pour orphelins de guerre en 1946. C'est là qu'il constate la grande richesse créative des enfants surtout lorsque ceux-ci sont laissés libres de choisir leurs thèmes.

Il crée en 1949 un premier atelier à Paris qu'il appellera Académie du jeudi. Il y met ses idées en application avec des personnes de tous âges. Formant de nombreux élèves dans les années 60 et 70, le concept s'installera dans des ateliers, des centres sociaux-culturels ou des écoles dans toute l'Europe.

Arno Stern a mis au point les conditions qu'il considérait comme idéales pour un atelier libre:

- un lieu clos, sans fenêtre, évoquant une caverne

- une palette mettant à disposition les couleurs sans nécessité de préparation

- des supports permettant de peindre des dessins de grandes surfaces

Le dessin enfantin est généralement considéré comme le produit de l’imagination. Pour Arno Stern, l'"acte traceur" est dicté par une nécessité organique, et il s’accomplit selon des lois spécifiques qui, seules, permettent de le comprendre. Il se dit l'initiateur d’un nouveau domaine scientifique : la Sémiologie de l’Expression.

Arno Stern est encore en activité. Il poursuit ses recherches et continue à former des praticiens.

(Source: Wikipedia)