Suzanne Delacoste

La journaliste Yette Perrin évoque la romancière disparue.

En juin 1963, l'émission Madame TV rend hommage à la journaliste et romancière lausannoise Suzanne Delacoste récemment décédée. En quelques mots, la journaliste Yette Perrin évoque une personnalité rayonnante, une femme d'esprit et de coeur mais également une écrivaine de talent.

Suzanne Delacoste, d'origine valaisanne est née en 1913 au Brésil où son père était ingénieur. Elle a fait ses études dans des pensionnats français.

Collaboratrice de divers journaux de Suisse romande, elle a notamment mis sa plume acérée au service de La Nouvelle revue de Lausanne où elle tenait le bloc-notes et la rubrique littéraire. Faisant montre d'un grand talent et d'une large culture, elle y rédigeait des articles appréciés pour leur fantaisie.

Elle a également publié quelques romans : Les jardins clos en 1949, considéré par la Gazette de Lausanne le 30 novembre 1963 comme «le meilleur roman qu'ait produit le Valais», Fédora et la solitude (1948) et Pavane pour l'amour manqué (1954).

Elle avait reçu le prix de prose française et le prix des Jeux Floraux décernés en 1949 par l'Académie rhodanienne.

Elle est décédée le 10 mai 1963 à Lausanne.

  • Journaliste: Yette Perrin