Jean-Claude Brialy

L'acteur français parle de son amour du théâtre et du cinéma.

Dans l'émission Libres propos, l'acteur Jean-Claude Brialy est interrogé sur sa tournée théâtrale pour la pièce de Georges Feydeau «La puce à l'oreille». Il parle des multiples aspects de sa carrière, tant théâtrale que cinématographique et télévisuelle. Jean-Claude Brialy émet également le souhait de se lancer dans la production artistiique.

Hommage à un grand comédien.

Figure incontournable du théâtre et du cinéma français, Jean-Claude Brialy est né le 30 mars 1933 à Aumane, en Algérie. Après son baccalauréat, il s'inscrit d'abord au Conservatoire de Strasbourg où il obtient un premier prix de comédie, puis au Centre d'art dramatique de l'Est. En 1954, Jean-Claude Brialy arrive à Paris où il fréquente vite la bande des Cahiers du Cinéma. C'est Jacques Rivette qui l'engage le premier dans son court métrage Le Coup du berger en 1956. Il tourne la même année L'Ami de famille, qu'il considère comme son premier vrai rôle, et multiplie les apparitions, notamment dans Ascenseur pour l'échafaud en 1957 de Louis Malle.

Révélé pour sa prestation dans Le beau Serge de Claude Chabrol, Jean-Claude Brialy a tourné dans plus d'une centaine de films. Cet acteur racé et désinvoltre emporte vite l'adhésion du public et des réalisateurs de la Nouvelle Vague. Il tournera avec Jean-Luc Godard, François Truffaut ou encore Eric Rohmer.

Ecrivain à ses heures et figure de la vie mondaine parisienne, Brialy était aussi propriétaire d'un théâtre de la capitale, Les Bouffes parisiens, depuis 1986. Il avait auparavant dirigé le théâtre Hébertot.

Péférant la retenue à l'extravagance, Jean-Claude Brialy incarna souvent à la fin de sa carrière des personnages tendres devenant avec l'âge de plus en plus paternels. Il meurt à Paris le 30 mai 2007.