Conventions de Genève

Cérémonie de signature des Conventions de Genève en 1949.

Le 10 août 1999, Le Téléjournal marque les 50 ans des quatre Conventions de Genève signées en 1949.

Rappel historique: nous sommes au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale. Lors d'une Conférence internationale organisée par la Suisse, les Etats traumatisés par l'Holocauste et les bombardements signent les Conventions de Genève, qui définissent les grands principes du droit humanitaire.

Cette conférence a lieu sous les auspices du CICR, qui travaille depuis des années à l'élaboration de règles internationales en cas de conflit.

Avec un extrait du discours de Max Petitpierre, conseiller fédéral.

Au 19e siècle, Henry Dunant, le fondateur de la Croix Rouge, est à l'origine de plusieurs traités réglementant les pratiques de guerre, dont le principe de protection des militaires blessés (Convention de Genève de 1864). C'est sur ces bases qu'est fondé le droit international humanitaire consacré par la signature des Quatre Conventions de Genève de 1949.

La première convention vise à l'amélioration du sort des blessés et des malades dans les forces armées en campagne, la seconde porte sur l'amélioration du sort des blessés, des malades et des naufragés des forces armées sur mer, la troisième concerne le traitement des prisonniers de guerre et la quatrième la protection des personnes civiles en temps de guerre.

L'ensemble de ces conventions constitue le "droit de Genève" qui réglemente la conduite des hostilités lors des conflits internationaux. Elles ont été complétées par deux Protocoles additionnels adoptés en 1977 pour renforcer la protection dans le cadre de conflits armés non-internationaux.

  • Journaliste: Catherine Kammermann