Un vieux débat

30 ans après sa sortie le film "Salo" fait toujours scandale.

En février 2007, une interdiction de police prive un ciné-club zurichois du film du cinéaste italien Pier Paolo Pasolini Salo ou les 120 jours de Sodome. Cette oeuvre noire et destinée à un public très averti qui avait fait scandale lors de sa sortie en 1976 était pourtant accessible dans les vidéo-clubs avant cet arrêt. Puritanisme zurichois ou retour de la censure abolie depuis belle lurette?

Quelques jours plus tard, sous la pression d'un groupe de défense de la liberté d'expression, cette interdiction était levée…

  • Journaliste: Pierre Nebel