Les planteurs de tabac

La récolte de tabac a été bonne pour les planteurs broyards.

Vérificatrice-restauratrice, Chloé Varrin a retenu cet extrait d'«Horizons campagnard». Elle nous dit pourquoi: «J'ai choisi ces images avant tout pour leur beauté et pour trois tableaux en particulier. 1ère séquence, à la Centrale d'achat des tabacs de la Broye, avec son inscription sur la façade, son lettrage. Les silhouettes des planteurs de tabac, leurs vêtements, chapeaux… et le gros plan sur les visages (quelle somptueuse moustache!). Le tout à la grâce d'un soleil éclatant.

Les champs, ensuite. Voyez ce travelling lent, pénétrant entre les plants de tabac. Le chatoiement de la lumière sur les grandes feuilles nervurées et souples. Velouté incomparable de la pellicule noir et blanc!

Enfin, le séchage. Les feuilles dépliées aux creux des mains. Surgissent les senteurs, la texture. Et puis la photogénie des séchoirs, ces hauts cadres de bois auxquels les feuilles sont suspendues dans un parfait alignement.

Il se dégage de l'ensemble une impression de douceur dans le travail qui est assez rare… Les planteurs sont contents, les acheteurs aussi, le tabac est bon. Bien sûr, on s'interroge sur l'avenir, le marché qui s'élargit, la transformation du métier… Mais pour l'heure, là, en 1965, arrêtons le temps… tout va bien.»

  • Réalisateur: Armand Caviezel