Halte aux pesticides!

Les clients commencent à se méfier des pesticides.

Est-ce le début d'une véritable «conscience bio»? En 1970, les consommateurs sont de plus en plus nombreux à s'interroger sur le danger des pesticides utilisés dans l'agriculture. Au point qu'un grand distributeur comme Migros a lancé un sondage parmi sa clientèle. Pierre Arnold, administrateur délégué de Migros, dévoile pour Horizons les résultats de cette enquête qui confirme l'intérêt de clients pour une agriculture plus saine.

Le terme pesticides recouvre trois types de substances: les herbicides, les fongicides et les insecticides. En France, selon un rapport de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression, 45 % des fruits et légumes contiendraient ces substances chimiques. Mais que faire pour les éliminer? Il faut laver les fruits et les légumes, les cuire à la vapeur et il est préférable de retirer les feuilles externes et le trognon, l'épluchage réduit également les risques. L'autre alternative reste de manger Bio.

En dehors de l'agriculture Bio, il y a d'autres moyens de production comme l'agriculture raisonnée ou les systèmes de production intégrés. De nombreux agriculteurs essayent de tendre vers le zéro pesticide.