Un pionnier s'en est allé

Georges Hardy présentant la dernière émission d'A vos lettres en 1980.

En 1996, le commentateur et journaliste Georges Hardy s'éteint. L'occasion de revenir sur son parcours professionnel à la radio et à la télévision et de pénétrer - un peu - dans l'intimité de cette figure emblématique des débuts de la TSR. Hommage.

Homme de radio puis pionnier de la Télévision suisse romande (TSR), Georges Hardy fut l'un des artisans du du premier studio romand de télévision en 1954. Se définissant lui-même comme un journaliste «généraliste», Georges Hardy a été reporter sportif et animateur de toutes sortes d'émissions de variété, de divertissement, enfantines ou sur les animaux. Il a notamment présenté le Concours Eurovision de la chanson de 1956 à 1983. L'émission A vos lettres, qu'il a animée de 1971 à 1980, a définitivement assis sa notoriété. Georges Hardy avait pris sa retraite en 1985.

Avant d'entrer à la télévision, ce Genevois avait débuté à la radio en 1937 pour financer ses études de droit. C'est par sa voix que les auditeurs romands avaient appris la mobilisation générale le 1er septembre 1939. Entré par la suite au CICR en qualité de juriste, il a accompli plusieurs missions dans des pays en guerre. De 1945 à 1946, il a fait partie de l'équipe à l'origine des services radio de la Croix- Rouge chargés de rechercher les disparus de la guerre.

Georges Hardy est décédé en 1996 à Genève. Il était âgé de 82 ans.