Face aux ouvriers

Georges-André Chevallaz

En 1967, pour l'émission En Direct avec..., le conseiller fédéral Georges-André Chevallaz répond aux questions des employés des Ateliers des Charmilles.

Le chef du département fédéral des Finances et des Douanes aborde les thématiques de la fiscalité, de la sécurité sociale et de l'économie suisse.

Originaire de Montherod, Georges-André Chevallaz, est né le 7 février 1915 à Lausanne.

Il a fait ses études aux Universités de Lausanne et de Paris et a obtenu dans sa ville un doctorat es lettres pour sa thèse sur l'agriculture vaudoise à la fin de lAncien Régime.

Il a été maître à l'Ecole supérieure de commerce de Lausanne puis directeur de la Bibliothèque cantonale et universitaire jusqu'en 1957, année où il se consacra à la vie politique.

Syndic de Lausanne, dès 1957, il abandonna cette charge à la fin de 1973. Il fut élu au Conseil national en 1959, il présida la commission des affaires étrangères et le groupe radical des Chambres fédérales. Georges-André Chevallaz a été président de la Société italo-suisse d'exploitation du tunnel du Grand-Saint-Bernard, de la commission suisse pour l'Unesco, de l'Union des villes suisses et de l'Union générale des Rhodaniens, et vice-président de l'Exposition nationale de 1964. De 1969 à 1971, Georges-André Chevallaz présida la commission nationale suisse pour l'Unesco. C'est le 5 décembre 1973 qu'il fut élu conseiller fédéral et prit la succession de Nello Celio à la tête du Département fédéral des finances.

Historien, Georges-André Chevallaz a été chargé de cours d'histoire diplomatique à l'Ecole des sciences politiques de l'Université de Lausanne et à l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich. Il a présidé la Société vaudoise d'histoire et a publié plusieurs ouvrages comme Les dossiers de la Seconde Guerre mondiale, La Suisse ou le sommeil du juste et Les raisons de l'espoir.

Georges-André Chevallaz est décédé le 8 septembre 2002.

  • Journaliste: Jean Dumur
    Réalisateur: Jean-Pierre Moutier