Dernière campagne

Bob Kennedy en campagne électorale en 1968. [Jean-Jacques Lagrange - RTS]
  • Les grands événements
  • Vidéo 50 min.

25 avril 2018

Continents sans visa

Entre mai et juin 1968, l'équipe de Continents sans visa composée du journaliste Jean Dumur, du réalisateur Jean-Jacques Lagrange, de l'ingénieur du son Charles Champod et du caméramen André Gazut, suit la campagne de Bob Kennedy pour les primaires du parti Démocrate dans l'Etat de Californie.

Ce document est exceptionnel et émouvant, il montre en effet les minutes de cette soirée tragique à l'Hôtel Ambassador de Los Angeles où un Palestinien tire sur le sénateur Bob Kennedy, le blessant mortellement. Bob Kennedy mourra deux jours plus tard. A New York, c'est une foule digne dans son silence qui vient lui rendre un dernier hommage.

Ce document a reçu le prestigieux prix Emmy Award 1969 (Oscar TV USA) et le Prix Spécial du Jury au CIRA à Cannes 1969.

Voir également le groupe "Les grandes heures de la TSR: 1968 la campagne de Bob Kennedy" sur notrehistoire.ch

Robert Kennedy est né le 20 novembre 1925 à Boston dans une riche famille catholique. Son frère aîné, John F. Kennedy, est élu président des Etats-Unis en 1961. Robert Kennedy devient alors ministre de la Justice et mène une lutte contre le crime organisé. Il épaule son frère durant la délicate crise des missiles soviétiques à Cuba et joue un rôle important en faveur des droits civiques accordés aux Noirs.
Profondément marqué par l'assassinat de son frère à Dallas, le 22 novembre 1963, Robert Kennedy glisse sur la gauche du Parti démocrate et s'engage fermement du côté des laissés pour compte. En 1964, il est élu sénateur de l'Etat de New York. Quatre ans plus tard, il se présente au primaires de son parti pour obtenir l'investiture à la présidence des Etats-Unis. Il dénonce publiquement la guerre du Vietnam et soutient la lutte en faveur des droits civiques.
Il remporte les élections primaires de Californie quand, le soir du 4 juin 1968, il est assassiné dans le hall de l'Hôtel Ambassador à Los Angeles par un Palestinien qui l'accusait d'avoir apporté son soutien à Israël, une année plus tôt, lors de la guerre des Six jours. Robert Kennedy est touché de plusieurs balles: une le blesse à l'épaule, une autre à la tête. D'autres balles ont touché des personnes dans la foule. Robert Kennedy meurt le 6 juin 1968.