Avant l'indépendance

En 1962, le Kenya se prépare à l'indépendance.

En février 1962, l'émission Continents sans visa propose un portrait du Kenya: le pays sous la férule britannique se prépare à l'indépendance.

Le Kenya est un pays luxuriant et riche mais c'est aussi une succession d'univers clos: un état divisé entre riches colons blancs et habitants noirs miséreux, un pays dont les ethnies, comme celle des Kikuyu, sont parquées dans des réserves pour éviter des affrontements sanglants. Le souvenir de la longue et meurtrière rébellion des Mau-Mau contre la loi coloniale britannique de 1952 à 1956 ne s'est pas effacé.

A la veille de l'Uhuru, l'indépendance kenyane, les fermiers, dont certains sont nés au Kenya, ne voient qu'une issue: le départ.

Un beau reportage, malgré un commentaire de Georges Hardy plutôt daté...

Le Kenya passe sous la férule des Anglais en devenant un protectorat britannique en 1895. Les colons blancs accèdent aux hautes plaines fertiles du pays qui prendra officiellement le statut de colonie de la Couronne en 1920. Les du Commonwealth développent des plantations où travaille de la main-d'oeuvre africaine et indienne.

Un mouvement nationaliste, dont Jomo Kenyatta prend la tête dès 1925, lutte contre l'administration coloniale. Dès 1952 et jusqu'en 1956, la révolte des Mau-Mau (ethnie Kikuyu) est durement réprimée, causant la mort de 10'000 Mau-Mau. Le pouvoir britannique fait alors participer plus activement les Africains aux processus gouvernementaux. Les premières élections d'Africains au Conseil législatif ont lieu en 1957.

L'indépendance du Kenya est proclamée le 12 décembre 1963. Après une année de transition où le pays est un royaume du Commonwealth, le Kenya devient République indépendante avec pour premier président Jomo Kenyatta. La majorité des Britanniques quittent le pays. Kenyatta devra faire face à des problèmes économiques et la coexistence difficile entre les différentes ethnies du pays.

Le 22 août 1972, à la mort du président Kenyatta, Daniel Arap Moi lui succède. En 1982, il instaure un système de parti unique dont profite le parti Kenya African National Union (KANU). Dès 1990, Arap Moi doit restaurer le multipartisme.

En 2002, alors qu'Arap Moi ne peut plus être élu à la tête du pays, Mwai Kibaki gagne l'élection présidentielle. En 2007, lors d'une nouvelle élection présidentielle, les résultats annoncés sont contestés et conduira à des violences et à des émeutes.

Une nouvelle Constitution, incluant une Charte des droits et des libertés est promulguée le 27 août 2010.

  • Réalisateur: Gilbert Bovay
    Commentateur: Georges Hardy