Simon Wiesenthal

Simon Wiesenthal a traqué les criminels nazis.

Simon Wiesenthal est mort le 19 septembre 2005, à l'âge de 96 ans. Rescapé des camps d'extermination nazis, il n'avait cessé après la guerre de poursuivre les responsables de la Solution finale.

Le 5 mars 1964, il est interviewé pour l'émission Continents sans visa. L'équipe de la TSR enquête dans la ville allemande de Wuerzburg où un citoyen a dénoncé le passé nazi de plusieurs dirigeants municipaux.

Dans cet extrait, Simon Wiesenthal revient sur les moyens qu'il a dû mettre en œuvre pour conduire à l'arrestation de Karl Silberbauer, officier de la Gestapo responsable de l'arrestation d'Anne Frank, à Amsterdam, le 4 août 1944.

Grâce au travail méticuleux et obstiné de Simon Wiesenthal, plus d'un millier de criminels nazis ont été traduits en justice, parmi lesquels Adolf Eichmann, un des principaux instigateurs de la Solution finale qui s'était réfugié en Argentine. Il fut enlevé en 1960 par les services secrets israéliens puis condamné à mort à l'issue de son procès à Tel-Aviv.

En 1977, Simon Wiesenthal crée à Vienne le centre portant son nom et consacré à la lutte contre le fanatisme, l'antisémitisme, le racisme et l'intolérance.

  • Journaliste: Georges Kleinmann, Pierre Koralnik