Pierre Béguin

Il fut une figure du journalisme romand.  François Gross en parle.

En 1964, le journaliste Pierre Béguin, l'un des grands éditorialistes de la presse romande, s'exprime sur les sujets tabous en Suisse.

Voici, dans les années 2000, la réaction de François Gross, qui fut responsable de la rédaction française du Téléjournal à Zurich puis rédacteur en chef de La Liberté et de Radio Suisse Internationale, à cet extrait.

François Gross: «Pierre Béguin, qui a été rédacteur en chef de La Gazette de Lausanne durant vingt ans, de 1946 à 1966, est tout entier dans cette séquence. Il n'y avait, pour lui, aucun sujet qui ne soit inabordable. Tout tenait dans la manière d'en traiter et dans le respect d'un lecteur qu'on ne gagne pas à prendre à rebrousse-poil. Homme d'intuition, se gardant d'étaler sa vaste culture, allant d'un trait à l'essentiel, il avait pour la liberté et la responsabilité qu'elle implique une passion qui ne se démentit jamais. L'indépendance et la prescience de ses jugements se reflétaient dans un journal apprécié bien au-delà de sa clientèle traditionnelle. La radio puis la télévision romande firent appel à lui pour des débats et des tables rondes. Il s'y montra à son aise, courtois, incisif et rigoureux comme il l'était dans ses éditoriaux.»

François Gross est né à Lausanne en 1931, et c'est au Collège Saint-Michel, à Fribourg, qu'il fit ses études avant d'être licencié en sciences politiques de l'Université de Lausanne. Il débuta sa carrière de journaliste à La Gazette de Lausanne dont il sera le correspondant à Paris. En 1964, il quitte la presse écrite pour la TSR où, durant six ans, il sera chef de la rédaction en langue française du Téléjournal, à Zurich. Il retourne à la presse écrite et assume la fonction de rédacteur en chef de La Liberté, à Fribourg, dès 1970 et pour vingt ans. Il transforma ce quotidien en le libérant des liens tissés avec le parti démocrate-chrétien. Admiré autant que craint pour ses éditoriaux, il assuma ce poste durant vingt ans. Durant les années 90, il devient rédacteur en chef de Radio Suisse internationale, à Berne, et président de Reporter sans frontières – Suisse, dont il est membre fondateur. Il a également mis sur pied, en 1995, avec les journalistes Jean-Marie Etter et Philippe Dahinden, «la Fondation Hirondelle», une ONG suisse qui crée des médias indépendants en zones de crises.

François Gross publie régulièrement une chronique dans Le Temps et occupe le poste de médiateur du quotidien 24 Heures.

Pierre Béguin est né à La Chaux-de-Fonds le 19 novembre 1903. Il étudia le droit à l'Université de Genève et, dès 1930, fut correspondant à Berne pour La Liberté et Le Journal de Genève. Appelé aux fonctions de rédacteur en chef de La Gazette de Lausanne en 1946, il assuma la direction de ce quotidien de 1959 à 1966. Pierre Béguin était réputé pour ses éditoriaux qui faisaient autorité et pour ses excellentes analyses des problèmes politiques. Il a publié en 1950 une histoire de la Suisse durant la Seconde Guerre mondiale: Le Balcon sur l'Europe. Il fut président du Conseil d'administration de l'Agence télégraphique suisse (ATS) et président de l'Union romande des éditeurs de journaux. Il anima de nombreuses émissions de radio et de télévision. Pierre Béguin s'est éteint le 23 janvier 1978 à Lausanne.

  • Journaliste: Jean-Pierre Goretta
    Réalisateur: Jean-Jacques Lagrange