La cohue pour BB

Difficile pour Bardot de traverser la foule des photographes. [RTS]
  • Culture et arts
  • Vidéo 51 sec.

2 janvier 1969

Continents sans visa

Brigitte Bardot a fait l'objet d'une idolâtrie oppressante dont elle s'est d'ailleurs toujours plainte. Ces images tirées du Continents sans visa consacré à l'ambiance de la vie parisienne donne un aperçu des cohues que la présence de Brigitte Bardot suscitait. Angoissant, non?



La plus belle! mais aussi la plus décriée des vedettes françaises des années 60, Brigitte Bardot est née à Paris, le 28 septembre 1934, dans une famille d'industriels. Elle reçoit une éducation bourgeoise et montre des dispositions pour la danse classique.


Une première couverture pour le magazine Elle la révèle au grand public et à la presse. Brigitte Bardot rencontre alors le réalisateur Roger Vadim qu'elle épousera le 19 décembre 1952.


Sous la direction de Jean Boyer, elle fait sa première apparition à l'écran, en 1952, dans «Le trou normand» avec Bourvil. De 1952 à 1956, elle tourne une douzaine de films, avec Willy Rozier, Sacha Guitry, René Clair, Anatole Litvak et Marc Allégret.


C'est pourtant avec Roger Vadim que Brigitte Bardot va connaître la gloire internationale dans «Et Dieu créa la femme», un film avant-gardiste qui fait scandale et connaîtra de ce fait un immense succès en France et aux Etats-Unis. Le mythe de Brigitte Bardot est né. Sa sensualité, sa personnalité sauvage, sa joie de vivre et sa beauté troublent; elle suscite le scandale.


En juin 1959, elle épouse Jacques Charrier, dont elle aura un fils. Elle tourne ensuite avec Robert Wise, Claude Autant-Lara, Christian-Jacques, Henri-Georges Clouzot, Henri Verneuil ou Pierre Gaspard-Huit.


Elle a 29 ans quand Jean-Luc Godard, jeune réalisateur de La Nouvelle Vague, lui propose de tenir le premier rôle au côté de Michel Piccoli dans «Le Mépris». Le film est un chef-d'œuvre.


Elle continue cependant à susciter le scandale, chante pour Serge Gainsbourg et épouse en troisièmes noces l'industriel allemand Gunther Sachs. Par sa liberté et son goût du bonheur, symbolisé par la vie à Saint Tropez, Brigitte Bardot devient l'icône des années 60.


Brigitte Bardot quitte le cinéma à l'âge de 38 ans et s'isole dans son domaine de La Madrage, en Camargue. Au milieu des années 70, elle s'engage activement pour la défense des animaux, combat qu'elle mena notamment au côté du Suisse Franz Weber et qu'elle poursuit aujourd'hui.