L'Espagne de Franco

Le général Franco impose un régime strict aux Espagnols.

«Vous êtes Espagnol. Vous considérez-vous comme un homme libre?» Le pays connaît alors le régime du Caudillo et son avenir semble fermé. Il faudra en effet attendre la mort du dictateur, en 1975, pour que le processus démocratique soit lancé.

En 1939, après trois ans d'une guerre civile féroce contre les républicains, le général Franco pérennise les institutions provisoires de l'Etat qu'il avait mis en place et se nomme chef de l'Etat à vie. Le référendum du 26 juillet 1947 établit une loi qui prévoit que le successeur du général Franco sera roi d'Espagne et choisi dans la maison de Bourbon. L'Espagne devient alors un royaume pourvu d'un régent, Franco, à titre viager.

Profitant de la guerre froide, Franco se rapproche des Etats-Unis, qui l'avaient maintenu dans un strict isolement politique sur la scène internationale. En 1953, les Etats-Unis signent un pacte militaire, assorti d'une assistance économique.

Jusqu'à sa mort, en 1975, le général Franco maintient l'Espagne dans un régime politique très autoritaire, avec un parti unique, la Phalange. En 1969, Juan Carlos, prince des Asturies et petit-fils d'Alphonse XIII, est désigné par les Cortès héritier de la couronne et successeur de Franco. Il engagera le pays sur la voie des réformes démocratiques.

  • Journaliste: François Enderlin
    Réalisateur: Jean-Claude Diserens