Fidel Castro

Fidel Castro est contraint à une ouverture vers les Etats-Unis. [RTS]
  • Politique Internationale
  • Vidéo 9 min.

2 décembre 1965

Continents sans visa

Une faible ouverture vers les Etats-Unis, c'est ce que consent Fidel Castro aux Cubains qui veulent rejoindre, en 1965, leur famille exilée en Floride. Cette ouverture du régime permet à l'équipe de Continents sans visa de séjourner à Cuba pour rendre compte de la réalité quotidienne de ce pays aspirant à devenir un modèle du socialisme.



Fidel Castro est né en 1926, il est chef d'Etat cubain depuis 1959. Avocat issu d'un milieu aisé, il s'est illustré dans sa jeunesse par une opposition constante au régime de Batista, symbole à ses yeux de la dépendance de Cuba vis-à-vis des Etats-Unis. Avec le groupe armé qu'il a fondé, il lance le 26 juillet 1953 une attaque contre une caserne. Mais l'entreprise échoue et Fidel Castro est condamné à la prison. Libéré après deux ans, il s'exile au Mexique et rencontre Che Guevera.


Les deux hommes vont conduire une lutte armée sur le territoire cubain. Victorieux en 1959, Fidel Castro installe un nouveau régime qui évolue vers le socialisme. Le blocus économique imposé par les Etats-Unis, le soutien américain aux exilés cubains, avec notamment la tentative de débarquement de la Baie des cochons, poussent clairement Cuba dans le camp de l'URSS.


En octobre 1962, à la suite d'une grave crise avec les Etats-Unis, l'URSS est forcé de retirer ses missiles nucléaires de Cuba. En 1965, Fidel Castro instaure le régime de parti unique et tente d'exporter la révolution à d'autres pays, notamment en Amérique du Sud et en Afrique.


L'écroulement de l'URSS, en 1991, isole le régime de Fidel Castro qui se durcit plus encore. Fin juillet 2006, Fidel Castro fait annoncer qu'il cède provisoirement le pouvoir à son frère, le temps de son hospitalisation.