Censure protectrice

En 1961, la commission de censure est la gardienne de la morale.

En juin 1961, les membres des commissions de censure cantonales sont convaincus de leur devoir: protéger le public, et tout particulièrement la jeunesse, de la puissance d'envoûtement et des images parfois toxiques du cinéma. Dans ce Continents sans visa, une seule voix s'élève à contre-courant: celle de Freddy Buache, le directeur de la Cinémathèque suisse.

  • Journaliste: François Enderlin
    Réalisateur: Jean-Jacques Lagrange