Cher hospice

L'hospice du Grand-Saint-Bernard, haut-lieu d'hospitalité.

La tradition d'hospitalité des chanoines du Grand-Saint-Bernard se heurte aux impératifs économiques. Pèlerins et visiteurs sont accueillis chaleureusement et à prix modique. Mais dans ce lieu isolé situé à 2'500 mètres d'altitude et accessible uniquement à ski ou par hélicoptère 8 mois par an, gîte et couvert ont un coût élevé. Les quelque 14'000 nuitées passées par des visiteurs à l'hospice constituent un gouffre financier pour la Congrégation.

En mars 2005, l'émission Classe éco se penche sur ce défi économique relevé depuis un millénaire par l'Hospice du Grand-Saint-Bernard et interroge le prieur Jean-Marie Lovey.

  • Journaliste: Anne de Castello