Une chanson... et une clope!

Gilbert Bécaud ou la performance de M. 100'000 volt.

Second extrait de l'émission Carrefour du 16 janvier 1963 avec Gilbert Bécaud pour invité. Celui-ci va interpréter "Je t'attends", l'une des chansons de son dernier album «Un dimanche à Orly». Mais auparavant, un rien provocateur, le chanteur qui profite du bon air de Crans-Montana défend le plaisir de fumer en toute circonstance. Hé oui, les temps ont bien changé.

Chanteur compositeur, Gilbert Bécaud, de son vrai nom François Gilbert Silly, est né à Toulon le 24 octobre 1927. «Monsieur 100'000 volts», l'homme aux cravates à pois, star des années 50, Gilbert Bécaud a su résister à toutes les modes jusqu'à sa mort, le 18 décembre 2001.

A neuf ans, il entre au conservatoire de Nice. A la fin de la guerre, sa famille retourne à Paris où il décroche des contrats dans des bars et des cabarets en tant que pianiste. En 1952, il prend définitivement le nom de Gilbert Bécaud et épouse Monique Nicolas. En février 1953, il enregistre ses première chansons.

Il travaillera essetiellement avec trois paroliers, Louis Amade, Maurice Vidalin et Pierre Delanoë.

A l'affiche de l'Olympia en 1955, Gilbert Bécaud triomphe et ses fans déteriorent en partie la salle. La presse relate ces faits et lui donne le surnom de «Monsieur 100'000 volts».