Un pont à New York

Construction d'un pont suspendu à New York.

L'ingénieur Othmar H. Ammann est interrogé pour l'émission Carrefour, à l'occasion de l'inauguration du pont Verrazano à New York, long de 1'298 m. C'est l'occasion pour lui d'énumérer les avantages des ponts suspendus: leur grande portée, leur coût et l'esthétique. Il parle même de la grâce des câbles.

Le Suisse, devenu Américain, a commencé sa carrière dans les années 1930 et depuis les évolutions théoriques ont été nombreuses et les méthodes de construction ont considérablement changé.

Dr honoris causa de l'EPFZ où il a été formé, Othmar H. Ammann relève la très bonne formation des ingénieurs suisses, longtemps meilleure même que celle des ingénieurs américains.

Ce document dont les premières minutes sont muettes a probablement été rediffusé en 1967, deux ans après la mort de l'ingénieur.

(Source photo: TSR)

Né en 1879 à Feuerthalen, dans le canton de Zurich, Othmar H. Ammann a terminé des études de génie civil à l'EPF de Zurich en 1902, avant d'émigrer aux Etats-Unis en 1904. Il prend la citoyenneté américaine en 1924.

A partir de 1912, il participa à la construction de plusieurs ponts qui ont marqué l'urbanisme de New York. Parmi ses plus importants ouvrages, il faut citer Bayonne Bridge terminé en 1931 et qui a été jusqu'en 1977 le plus long du monde jusqu'en 1977, et le pont George Washington, terminé également en 1931. C'est grâce à ce dernier pont, dont la portée dépassait de plus du double tous les ponts suspendus existants, que Ammann a acquis sa réputation de plus grand constructeur de ponts du XXe.

Il a également préparé un projet de pont suspendu long de 1430 m sur la rade de Genève. Docteur honoris causa de l'EPF de Zurich en 1930 et de plusieurs universités aux Etats-Unis, Ammann s'est vu remettre en 1964 la National Medal of Science par le présient Lyndon B. Johnson.

Il est décédé en 1965 à Rye (New York).

(Source: DHS)