L'âme du séminaire

Charles Journet

En février 1965, Mgr Charles Journet vient d'être nommé cardinal mais il se refuse à toute déclaration aux médias.

C'est à son «ange gardien», l'abbé Pierre Mamie et au chanoine Vernet, supérieur du Grand séminaire de Fribourg où enseigne le nouveau cardinal, que revient de répondre à la curiosité des journalistes : le cardinal Journet – qui a obtenu du pape Paul VI de rester au Grand séminaire de Fribourg – ne changera rien à la simplicité de sa vie et l'éminent théologien demeurera ainsi le mentor de l'enseignement aux séminaristes.

Ces interviews tracent le portrait d'un enseignant apprécié et quelques images de Charles Journet au milieu de ses élèves révèle beaucoup de sa personnalité et de ses relations chaleureuses avec ses étudiants.

Quelques belles images de la ville et du séminaire de Fribourg complètent ce reportage d'actualité de Carrefour.

Le son est manquant sur certaines parties du reportage qui a sans doute été commenté en direct.

Né à Genève en 1891 dans une famille de petits commerçants, Charles Journet choisit de devenir prêtre alors que s'ouvrait à lui une carrière dans le milieu de la banque. Il poursuivit ses études au Grand Séminaire de Fribourg et fut ordonné prêtre en 1917.

Vicaire de paroisse puis professeur au Grand Séminaire, Charles Journet accomplit toute sa carrière dans l'enseignement de la théologie dogmatique tandis qu'il exerçait son ministère à Genève, le week-end.

Il noua une profonde amitié intellectuelle avec Jacques Maritain dont témoigne leur correspondance. En 1926, il fonda la revue Nova et Vetera avec l'abbé François Charrière qui deviendra évêque du diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg. Charles Journet publia de nombreux articles dans lesquels, pendant la Seconde Guerre mondiale, il exprima des positions courageuses en faveur des droits de l'homme.

Auteurs d'ouvrages de théologie et de méditation, Charles Journet fut nommé cardinal en 1965 par le pape Paul VI. Il put ainsi participer au Concile Vatican II et certaines de ces interventions furent essentielles, notamment sur la question de la liberté religieuse, de l'indissolubilité du mariage ou lors de l'élaboration de la Constitution Gaudium et Spes.

Malgré sa charge cardinalice, il avait obtenu de maintenir sa résidence au Grand Séminaire de Fribourg tout en poursuivant son enseignement. Charles Journet disparut le 15 avril 1975.

  • Journaliste: Guy Ackermann