Le commando

Cointrin prend des mesures pour lutter contre le terrorisme.

Le 18 février 1969, un commando palestinien de trois hommes et une femme lancent des grenades contre le cockpit d'un Boeing de la compagnie israélienne d'El Al qui s'apprêtait à décoller de l'aéroport de Zurich pour Tel Aviv. Le commandant de l'avion fut mortellement blessé ainsi qu'un terroriste palestinien.

Le lendemain à Genève-Cointrin, c'est l'effervescence. Une équipe de Carrefour réalise cette enquête sur la sécurité de l'aéroport et teste même les impacts d'une mitraillette sur une carlingue d'avion.

Georges Habache est né le 2 août 1926 dans la ville de Lydda (l'actuel Lod en Israël) et, selon toute vraisemblance, mort le 26 janvier 2008 à Amman en Jordanie. C'était un homme politique palestinien, fondateur et ancien secrétaire général du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP).

Il fait une partie de ses études secondaires à Jérusalem puis quitte la Palestine pour aller faire ses études de médecine à l'Université américaine de Beyrouth. En 1948, sa famille est expulsée de la Palestine pendant la guerre israélo-arabe par la Haganah. Il reprend ses études de médecine à l'Université américaine de Beyrouth. Il fonde avec Hani el Hindi les Phalanges du Sacrifice, un groupe voué à l'action clandestine contre les dirigeants arabes qui se montrent conciliants avec Israël. Il est diplômé en 1951 et part dans les camps de réfugiés à Amman en Jordanie pour y ouvrir une clinique. Il fonde la même année le Mouvement nationaliste arabe avec Constantin Zureik, Hani el-Hindi et Wadie Haddad. Il s'agit d'un parti, socialiste, nationaliste et panarabe, fortement influencé par le nassérisme, et qui a pour but l'unification du monde arabe. En 1952, il crée l'Organisation pour s'opposer à la paix avec Israël.

Georges Habache s'implique en 1957 dans une tentative de coup d'État contre le roi Hussein de Jordanie avec certains cadres de la garde républicaine jordanienne. Au moment de la création de la République Arabe Unie, il s'enfuit vers Damas mais Haddad se fait arrêter et condamner à trois ans de prison.

Le nassérisme est énormément affaibli après les échecs de l'union syro-égyptienne en 1958 et de l'arrivée au pouvoir du baathisme en Syrie en 1963; Georges Habache crée un Commandement ami régional pour la Palestine qui est la branche militaire du Mouvement nationaliste arabe avec son ami Haddad à Beyrouth en 1964. Suite à la guerre des six jours en 1967, le nassérisme s'effondre. Il fonde alors en fusionnant son mouvement avec le Front de libération de la Palestine d'Ahmed Jibril : le Front populaire de libération de la Palestine. Un mouvement armé palestinien, nationaliste et marxiste. Il se fait brièvement emprisonner en Syrie en 1968 mais arrive à s'échapper de prison.

Le FPLP se rend célèbre par la stratégie des détournements d'avions, causant la mort d'innocents comme à Orly en 1978. Le premier détournement à lieu le 23 juillet 1968 contre un avion de la compagnie israélienne El Al. En Jordanie, Georges Habache appelle à la chute du régime hachémite jordanien, ce qui entraîne l'OLP à l'affrontement de Septembre noir. L'organisation reste néanmoins basée à Damas et aura mené pendant plus de 20 ans sa lutte contre l'État d'Israël et les intérêts occidentaux. Elle commet ensuite l'attentat contre la synagogue de la rue Copernic, à Paris, en 1980 (deux morts, soixante-dix blessés).

Georges Habache démissionne en décembre 2000 de son poste de secrétaire général, il se fera remplacer par son adjoint Abou Ali Mustafa qui sera éliminé par l'armée israélienne quelques mois plus tard. Georges Habache était resté un homme politique très populaire dans les territoires contrôlés par l'Autorité Palestinienne. Il est mort d'une crise cardiaque à 81 ans dans une clinique d'Amman.