L'hommage à JFK

L'allocution du président de la Confédération Suisse

Le président de la Confédération rend hommage au président Kennedy. On notera l'ombre de Paul Chaudet sur le mur, derrière lui, comme si l'éclairage et le cadrage devaient donner plus d'importance à ce moment.

Originaire de Corsier-sur-Vevey, dans le canton de Vaud, Paul Chaudet est né le 17 novembre 1904. Membre du parti radical, il est élu au Conseil fédéral le 16 décembre 1954 et démissionne le 28 novembre 1966, suite à «l'affaire des Mirages».

En 1961, le Conseil fédéral décide d'acquérir de nouveaux avions de combat et choisit le Mirage français. Le Parlement accorde un crédit de 871 millions pour 100 appareils. Ce premier crédit est largement insuffisant et le gouvernement se voit contraint de demander une enveloppe supplémentaire de 576 millions, soit un dépassement de 66%. Le Département militaire, dirigé par Paul Chaudet, est pris dans la tourmente. Une Commission d'enquête parlementaire, présidée par Kurt Furgler, n'y voit aucune malversation, mais pousse néanmoins le chef de l'Etat-major général, puis Paul Chaudet, à la démission. Ce dernier meurt onze ans plus tard, le 7 août 1977.