Pierre-Henri Simon

Comment évolue la littérature française en 1967.

L'écrivain et professeur Pierre-Henri Simon, qui vient d'être élu à l'Académie française, répond aux questions de Carrefour et porte un regard critique sur la littérature française en cette année 1967.

Pierre-Henri Simon est né le 16 janvier 1903 à Saint-Fort-sur-Gironde. Il fut à la fois un intellectuel engagé, historien de la littérature, essayiste, romancier, poète, critique littéraire.

Fils de notaire, Pierre-Henri Simon, après des études de lettres supérieures à Louis-le-Grand, entra à l'École normale supérieure en 1923. Il devait se lier rue d'Ulm avec Henri Guillemin, Jean Guitton et Georges Izard.

Professeur aux lycées de Saint-Quentin et de Chartres, il fut nommé en 1928 à la chaire de littérature française de l'université catholique de Lille. Il devait par la suite choisir d'enseigner à l'étranger, d'abord à l'École des Hautes Études de Gand, puis, de 1949 à 1963, à la faculté de lettres de Fribourg.

Révolté, pendant la guerre d'Algérie, par les méthodes des militaires français contre les terroristes algériens, il publia en 1957 son célèbre Contre la torture, dont le retentissement fut large. En 1961 enfin, il était appelé par Hubert Beuve-Méry pour tenir le feuilleton littéraire du journal Le Monde. Pierre-Henri Simon a été élu à l'Académie française le 10 novembre 1966.

Il s'est éteint le 20 septembre 1972.