Une loco pour Piccard

Une locomotive à vapeur sous l'eau est-elle bien utile?

Une locomotive plongeant dans le lac Léman… ce n'est pas un rêve, ni une scène de cinéma fantastique. Mais le premier essai d'immersion du «locoscaphe» qui servira à mettre à l'eau le mésoscaphe de Jacques Piccard pour l'Exposition nationale de 1964 à Lausanne.

Baptisé «Auguste Piccard», du nom du père de Jacques Piccard, ce sous-marin a ravi des milliers de passagers qui ont pu, pour la première fois de leur vie, voir les fonds du lac Léman.

Dans ce document étonnant, on entrevoit un garçonnet à côté de son père. Il s'agit de Bertrand Piccard dont le goût pour l'exploit n'a pas faibli depuis.

Auguste Piccard, le père de Jacques et grand-père de Bertrand, avait atteint la stratosphère à 16'000 mètres d'altitude, en 1931, dans un ballon à nacelle étanche.

C'est également lui qui avait construit le premier mésoscaphe qui plongea en 1948 et atteignit la profondeur de 25 mètres… Plus tard, fruit de la collaboration de Jacques et Auguste Piccard, le «Trieste» atteignit la profondeur de 1080 mètres en 1953, 3700 mètres en 1956 puis 10'916 mètres en 1960 dans la fosse des Mariannes.

Le mésoscaphe «Auguste Piccard» fut conçu pour une utilisation plus touristique, il fut l'une des grandes attractions de l'Expo nationale suisse de Lausanne en 1964. Il effectua pas moins de 1100 plongées dans le Léman et transporta 33'000 passagers.