Jean Charles

L'animateur de radio et de télévision a d'abord été chanteur.

C'est par hasard qu'Albin Salamin, web éditeur du site des archives, a découvert ce document que nous n'hésiterons pas à qualifier de rare. Il ne pouvait dès lors s'empêcher d'en faire notre coup de coeur.

Albin Salamin: «Jean Charles, né Brunschwiler, vous vous souvenez? Très certainement! Il a longtemps travaillé comme animateur à la radio et à la télévision suisse romande. On se rappelle des belles heures de l'émission de radio Faites pencher la balance! avec son compère Jean-Pierre Allenbach et de l'émission de la TSR Le Fond de la corbeille avec Lova Golovtchiner.

Mais Jean Charles a débuté sa carrière dans la chanson. Il a même failli devenir pro. En 1957, il monte à Paris «pour faire carrière» et participe à l'émission d'Europe 1, les Numéro Un de demain, La Star Academy d'aujourd'hui, et gagne les premiers éliminatoires. Mais hélas, la chance tourne et il est éliminé au second tour. Pendant deux ans, il s'accroche, tourne dans des boîtes et cabarets parisiens mais en 1959, il rentre à Genève, pour faire des émissions sur la chanson à la radio avec Colette Jean.

En 1964, Vogue édite son premier 45 tours avec les chansons «Dame conscience» et «Les Affreux», vendu à 3000 exemplaires en Suisse romande. «Peut-être trop timide pour faire une carrière dans la chanson» comme il le dit, Jean Charles a trouvé son bonheur à la radio et dans l'écriture puis plus tard à la télévision.

Nous avons retrouvé dans nos archives, une émission Carrefour de 1966, où Jean Charles chante «Les Filles» à l'occasion d'un concours radiophonique. Peut-on regretter Jean Charles vedette de la chanson ? Non, si cela l'avait empêché de devenir l'animateur radio que nous avons connu.

Aujourd'hui à la retraite, Jean Charles peut exercer son autre passion, la peinture.»