Etre étudiante et étudiant en 1964

Etre étudiant en 1964 [RTS]
  • Éducation
  • Vidéo 9 min.

13 février 1964

Carrefour

En 1964, l'émission Carrefour propose un tour d'horizon de la situation des étudiantes et des étudiants dans les universités de Neuchâtel, Fribourg, Genève et Lausanne. Un constat s'impose: les infrastructures de restauration et de logement manquent cruellement.

La ville de Neuchâtel possède un foyer disposant de 9 chambres, alors que la population estudiantine s'élève à 950 personnes! A Fribourg, la situation des étudiants en théologie, pris en charge par les congrégations religieuses, n'est pas problématique, mais les étudiants laïcs réclament depuis des années un restaurant universitaire. Genève, qui possède la plus grande université de Suisse romande, est en train de construire une cité universitaire qui pourra accueillir 250 étudiants dans des chambres "petites, mais confortables", pour un loyer mensuel de 130 francs. Le logement demeure un casse-tête pour les étudiants de Lausanne. Ils sont 1800 et seuls 83 chambres sont mises à leur disposition. La Ville projette de transformer en cité universitaire le bâtiment qui accueille les services administratifs de l'Exposition nationale en préparation.

On le voit: la démocratisation des études, que la Suisse appelle de ses voeux, ne se traduit pas encore dans les faits. Or, comme le dit le journaliste Georges Kleinmman, "la matière grise est une denrée rare, qui vaut beaucoup d'argent". Si la Suisse veut relever les défis sociaux, économiques et technologiques du futur, elle a tout intérêt à mieux soigner ses étudiants.