Demain l'espoir

Demain l'espoir [RTS]
  • Cinéma
  • Vidéo 5 min.

7 février 1976

Affaires publiques

En 1976, le magazine d'actualités Affaires publiques se penche sur l'avenir de la Cinémathèque suisse. Cette institution, qui regroupe plusieurs sites, est dirigée depuis sa création par Freddy Buache. Il revient sur difficultés rencontrées dans la gestion de ce patrimoine cinématographique suisse et étranger dont il a la charge avec son équipe.

Mais, il est optimiste, car certaines promesses semblent vouloir se réaliser. La ville de Lausanne pourrait offrir des locaux à la Cinémathèque pour une installation définitive au Casino de Montbenon.

La trajectoire de Freddy Buache s'inscrit dès son adolescence dans le monde de la création et des arts: la poésie et surtout le théâtre et le cinéma. En 1948, il participe à la création du Théâtre des Faux-Nez puis il s'engage dans le journalisme libre. Proche des initiateurs du Ciné-club de Lausanne, il développe de nombreux contacts avec les milieux du septième art parisien: Henri Langlois dont il est l'ultime fils spirituel, Georges Franju, ainsi que des intellectuels dans la mouvance du surréalisme ou proche de Sartre.

En 1950, il organise, en présence d'Eric Von Stroheim, l'inauguration à Lausanne de la Cinémathèque Suisse dont il est l'un des dix membres fondateurs. Dès lors son activité s'est identifiée à celle de l'institution jusqu'à sa retraite, en 1996.

Il a également été co-directeur du Festival international du film de Locarno, de 1967 à 1970.