Ziegler et l'URSS

Le sociologue défend l'intervention de l'URSS en Afghanistan. [RTS]
  • Politique Internationale
  • Vidéo 17 min.

23 mai 1980

A témoin

En mai 1980, à l'occasion de la sortie de son livre Retournez les fusils, le sociologue Jean Ziegler répond aux questions de Dominique von Burg.

Six mois après le début de l'invasion de l'Afghanistan par l'URSS, Jean Ziegler justifie  une intervention – certes violente – qui doit changer une société rétrograde. Il reste par ailleurs solidaire du Vietnam qui a «sauvé la dignité des hommes dans sa lutte contre l'impérialisme».

Dans le tour d'horizon politique abordé dans cette émission d'A témoin figurent encore les questions de l'Irlande, de la religion, des droits de l'homme, du Tiers-monde et de la dissidence en tant qu'intellectuel.

Jean Ziegler est né le 19 avril 1934 à Thoune. En 1953 il s'installe à Paris où il s'inscrit à l'Institut d'études politiques et à la Faculté de droit. Il écrit son premier livre à l'âge de 29 ans La contre-révolution en Afrique.

Dès 1968, il vit entre le Brésil et l'Europe. Il donne des cours à l'Institut africain de Genève, à l'Institut d'étude politique de Grenoble et à l'Université de Candido Mendès, à Rio de Janeiro.

En 1983, il est élu conseiller national socialiste, charge à laquelle il sera réélu pendant une vingtaine d'années.

En 2001, il est nommé rapporteur spécial de l'ONU pour le droit à l'alimentation.

Jean Ziegler est également l'auteur de livres polémiques. On lui doit notamment Une Suisse au-dessus de tout soupçon, La Suisse lave plus blanc, Le bonheur d'être Suisse et L'empire de la honte.

En 2013, Jean Ziegler brigue un nouveau mandat au sein du comité consultatif du Conseil des droits de l'homme.