L'allié de Sadate

L'offensive pour la paix du président égyptien passe par l'Iran.

En 1978, le président égyptien Anouar El-Sadate poursuit une intense activité diplomatique pour mettre fin aux hostilités avec Israël et conclure enfin la paix après des guerres successives autour du Sinaï et du canal de Suez.

Au contraire de son prédécesseur Nasser, le président égyptien entretient des relations privilégiées avec le shah d'Iran. Invité personnel de Mohamed Reza Pahlavi, Sadate se rend donc à Téhéran pour des entretiens privés. Les manoeuvres de paix ont commencé, qui mèneront jusqu'à l'accord de Camp David le 17 septembre 1978.

Après avoir rejoint le groupe des officiers qui participa au coup d'Etat contre le roi Farouk en 1952, Anouar El-Sadate (1918 – 1981) devient un proche collaborateur du président Nasser avant de lui succéder en 1970. Président égyptien, il rompt avec la politique de son prédécesseur aux dépens du socialisme et choisit une libéralisation progressive de la vie politique. Il opère un rapprochement avec les pays arabes et les Etats-Unis.

En 1977, dans une démarche de paix qui préfigure les accords de Camp David, il se rend en visite à Jérusalem. Il signe les accords de Camp David en septembre 1978 et ratifie dans la foulée le traité de paix israélo-égyptien.

Il reçoit le prix Nobel de la paix 1978 coinjointement avec le Premier ministre israélien Menahem Begin. En proie à l'hostilité des fondamentalistes, il est assassiné le 6 octobre 1981 par des militaires membres d'un groupuscule intégriste.

  • Journaliste: Claude Smadja
    Réalisateur: Raymond Vouillamoz