Le choix de Franco

Juan Carlos d'Espagne a été choisi par Franco pour être le futur roi.

En 1970, au moment où il accueille l'équipe de Temps présent, Juan Carlos n'est encore que prince d'Espagne. Mais son destin a été scellé par Franco qui, une année auparavant, le fit prêter serment devant les Cortes. Juan Carlos est ainsi désigné comme le successeur du Caudillo. Le jeune prince, sportif et appliqué, s'avérera pourtant le meilleur garant de la transition démocratique de l'Espagne. Contre l'avis des conservateurs, il appuiera, après la mort de Franco, les réformes qui mettront fin au régime fasciste.

Lors de la tentative de putsch, le 23 février 1981, menée par quelques officiers, le roi interviendra très rapidement à la télévision, imposant à l'armée de soutenir le gouvernement démocratiquement élu.

Ce document a été diffusé à l'antenne sous le titre original : Le successeur de Franco

Juan Carlos Ier est né à Rome en 1938. Il est le petit-fils d'Alphonse XIII, qui avait abdiqué en 1931. Son installation en 1961 au palais de la Zarzuela symbolise sa position de successeur problable du général Franco. En juillet 1969, il prêta serment devant le Caudillo et les Cortes, devenant ainsi prince d'Espagne et futur roi.

Durant les périodes de maladie de Franco, en 1974 et 1975, Juan Carlos est nommé chef d'État intérimaire. Deux jours après la mort du dictateur, survenue le 20 novembre 1975, Juan Carlos sera proclamé roi d'Espagne. Il promulgue rapidement des réformes, au grand dam des éléments conservateurs, notamment les forces armées.

Une tentative de coup d'Etat militaire surprend les Cortes le 23 février 1981. Des officiers tirent des coups de feu dans la Chambre parlementaire durant une session retransmise en direct à la télévision. On craint alors la déroute du processus démocratique, jusqu'à ce que le roi exige que l'armée apporte son soutien au gouvernement.

Le roi d'Espagne règne en tant que monarque constitutionnel, sans exercer de réel pouvoir sur la politique du pays. Il est considéré comme un symbole essentiel de l'unité du pays, et ses interventions et points de vue sont écoutés respectueusement par des politiciens de tous les côtés. Son discours annuel la veille de Noël est diffusé par la plupart des canaux télévisuels espagnols.

A partir de 2010, une succession de scandales ternissent l'image de la famille royale espagnole. Juan Carlos d'Espagne abdique le 2 juin 2014. C'est son fils le prince Felipe des Asturies qui doit lui succéder sur le trône.

  • Réalisateur: Pierre Nicole