Les réfugiés rwandais

Les réfugiés hutus se regroupent aux frontières du Congo.

Novembre 1996, fuyant les massacres au Rwanda, les réfugiés hutus sont bloqués à la frontière du Congo. La communauté internationale tarde à leur venir en aide, les ONG sont débordées quand elles ne sont pas instrumentalisées par le pouvoir congolais, au mépris des règles humanitaires. La situation se dégrade chaque jour. L'équipe de Mise au point est dans la région de Goma…

Au Rwanda, les tensions entre Hutus et Tutsis ont été exacerbées par la colonisation, les avantages accordés aux Tutsis et le découpage des frontières du pays. Dès 1959, la division se renforca entre communautés. La mort de nwami Mutara III, en 1959, la venue au pouvoir de Kigeli V, partisan de la fermeté, et les élections gagnées par le Parti pour l'émancipation des Hutus aboutirent, après deux ans de violence, à l'établissement de la république. L'indépendance du pays fut proclamé l'année suivante. De nombreux Tutsis durent se réfugier à l'étranger d'où ils lancèrent des attaques sur le Rwanda.

L'armée intervint en 1973 avec la prise du pouvoir par le général Juvénal Habyarimana. En 1990, des réfugiés tutsis en Ouganda envahirent le nord du pays, provoquant une intervention franco-belge-zaïroise limitée. Le multipartisme fut reconnu en 1991 tandis que l'extrémisme hutu se radicalisait et que les violences se multipliaient à l'encontre des Tutsis.

En avril 1994, au lendemain de l'assassinat du président, le pays sombra dans la guerre civile marquée par le génocide des Tutsis et des Hutus modérés (entre 500'000 et 1 million de morts) par les extrémistes hutus. Une partie de la population se réfugia dans les pays limitrophes. Le conflit s'acheva par la victoire du Front patriotique rwandais et la constitution d'un gouvernement d'union nationale.

  • Journaliste: Bernard Genier
    Réalisateur: Blaise Piguet