Le cardinal Cottier

Georges-Marie Cottier

Le père Georges-Marie Cottier, nouvellement fait cardinal par le Pape Jean-Paul II le 21 octobre 2002, se confie à Laure Speziali dans l'émission Racines.

Il évoque son parcours religieux et intellectuel, du Carouge de son enfance au Vatican où il est théologien à la Maison pontificale. Le père Cottier, proche du pape Jean-Paul II, parle de sa tâche et de son influence à Rome. Il raconte une vocation née de rencontres -celle du cardinal Charles Journet, notamment – qui l'ont conduit à rejoindre l'ordre des Dominicains et explique le choix du thème du marxisme pour sa thèse de philosophie.

L'oecuménisme, la montée de l'islam et le dialogue interreligieux sont également au sommaire de cet entretien.

Né à Carouge, le 25 avril 1922, le Père Georges Marie Cottier entre dans l'Ordre Dominicain des Frères Prêcheurs en 1945. Après des études en lettres à Genève, en théologie à Rome et un doctorat en philosophie à Genève en 1959 -avec une thèse intitulée « L'athéisme du jeune Marx »-, il devient professeur d'histoire de la philosophie contemporaine à l'Université de Genève et chargé de cours à l'Université de Fribourg.

Collaborateur personnel du cardinal Charles Journet, il prend part au concile Vatican II en 1965.

En décembre 1989, il est nommé à la fonction de théologien de la Maison pontificale : le Père Cottier, très proche du pape Jean-Paul II, participe ainsi aux travaux de réflexion et de rédaction des documents pontificaux.

Promu cardinal par le pape Jean Paul II le 21 octobre 2003, le Père Cottier est le huitième cardinal suisse de l'histoire.

  • Journaliste: Laure Speziali
    Réalisateur: Michel Demierre