Loretan intime

Loretan

En janvier 1996, l'alpiniste fribourgeois vient d'accomplir un exploit: avec la conquête du sommet du Kangchenjunga en octobre 1995, il est devenu le troisième homme à avoir réussi l'ascension des quatorze 8000 de la planète.

Sa performance lui vaut une notoriété nouvelle qu'il doit apprendre à gérer. Mais Erhard Loretan n'a pas attendu l'appel des médias pour se faire des convictions profondes et c'est celles-ci qu'il livre, en toute franchise, les yeux brillants, lors d'une conversation avec Jacques Huwiler dans Racines.

Un homme simple, un engagement total, des certitudes enracinées: un entretien intense.

L'alpiniste Erhard Loretan est né à Bulle dans le canton de Fribourg le 28 avril 1959. Il fait ses premières courses dans les Préalpes fribourgeoises toutes proches et ouvre en 1975, à seize ans, un itinéraire dans la face sud de la Dent-de-Broc. Dans le même temps, il devient ébéniste puis guide en 1981.

Avec son ami, le guide valaisan André Georges, il fait en 1986, la traversée en hiver des 4000 du Valais, 33 sommets en 18 jours. En 1987, emporté par une avalanche lors d'une course, il est sérieusement blessé. Une fois sur pied, il reprend ses ascensions dans l'Himalaya et dans le monde entier.

Le 5 octobre 1995, Erhard Loretan est devenu le troisième homme à avoir gravi les quatorze 8000 de la planète.

Une cassure avait eu lieu dans sa vie en 2001 lorsqu'il avait causé la mort de son bébé en le secouant.

Erhard Loretan était une grande figure de l'alpinisme, il a trouvé la mort dans un accident de montagne le 28 avril 2011.

  • Journaliste: Jacques Huwiler