Un cheval en ville

C'est le dernier cheval à parcourir la ville de Genève.

Et si l'on revenait au transport avec des chevaux? Les contraintes écologiques – et le coût des carburants – pourraient faciliter ce retour inespéré. C'est déjà le cas dans les forêts, où le débardage est pratiqué par des chevaux puissants.

En 1964, Domaine public rend hommage au cheval par une émission qui débute avec l'interview de M. Maillard, chauffeur-livreur depuis 42 ans. Avec son char et son cheval, il essaie tant bien que mal de poursuivre son travail à Genève, cette ville «qui va vers l'an 2000», comme le relève le commentaire. Respect des feux rouges et de priorités, stress du trafic, le métier devient impossible.

Et demain? Avec un litre d'essence à trois, quatre, cinq francs… qui sait si le cheval ne retrouvera pas sa place en ville?