De l'Art au menu

Frédéric Dard à Venise

C'est en 1982 que la journaliste Catherine Charbon rencontre l'écrivain français Frédéric Dard afin de tirer son portrait pour le magazine culturel Dimanche Soir.

D'emblée, le créateur du désinvolte commissaire de police San-Antonio, se révèle un hôte jovial, ouvert et très sympathique. Il accueille la journaliste dans sa maison de Bonnefontaine, avant de poursuivre ce voyage à Venise sur les traces du peintre Domenico Gnoli.

Car, le bougre est un passionné d'art.

L'écrivain Frédéric Dard est principalement connu comme l'auteur des aventures du commissaire San-Antonio. Ces 175 polars, écrits de 1949 (Réglez-lui son compte) à 2001 (Céréales killer, achevé par son fils Patrice), constituent une véritable saga dont les personnages n'ont cessé de s'étoffer: Bérurier et sa femme Berthe, Pinaud, Achille, Marie-Marie, sa mère Félicie et bien d'autres.

Cachant sous sa truculence provocante et ses inventions de langage un pessimisme profond quant à la nature humaine, San-Antonio décrit un monde décadent et corrompu sans jamais se départir d'un fond de tendresse pour l'homme victime de ses pulsions et de ses tares. Héritier à la fois de Rabelais et de Céline, Dard signe également sous le pseudonyme de San-Antonio des romans dans lesquels le fameux commissaire n'apparaît pas: Y'a-t-il un Français dans la salle?, Les clés du pouvoir sont dans la boîte à gants.

Frédéric Dard a également écrit sous son nom ou sous d'autres pseudonymes des romans noirs ou des suspenses psychologiques, des nouvelles, des "grands romans", des pièces de théâtre et de nombreux articles.

  • Journaliste: Catherine Charbon
    Réalisateur: Claude Delieutraz