Des débuts prometteurs

La chanteuse Nicole Croisille en 1962.

Présence scénique et voix affirmée, Nicole Croisille est à l'aise sur le plateau de l'émission Bonsoir en 1962. Un an auparavant, elle assurait la première partie d'un certain Jacques Brel à l'Oympia de Paris. Elève du mime Marcel Marceau durant son adolescence, elle a déjà derrière elle une carrière de danseuse de music-hall.

Dans les années 1950, Nicole Croisille suit des cours auprès de Marcel Marceau. Elle a ensuite l'occasion de partir en tournée en Amérique du Sud et aux Etats-Unis avec la troupe du mime. Amatrice de jazz, elle visite l'Amérique et se lie avec des musiciens noirs. En France, elle travaille comme danseuse professionnelle, notamment pour la revue de Joséphine Baker.

C'est au début des années 1960 que l'artiste se lance dans la chanson. Elle connaît en 1966 un premier succès mondial au côté de Pierre Barouh avec la chanson éponyme du film de Claude Lelouch Un homme et une femme en 1966. Mais ce n'est qu'au cours de la décennie suivante qu'elle ancre durablement sa carrière avec des titres comme Une femme avec toi, Téléphone-moi  ou J'ai besoin de toi, j'ai besoin de lui. A quarante ans, elle est au sommet de sa carrière musicale et triomphe à l'Olympia en 1976 et 1978. Sa reprise du Blues du businessman de la comédie Starmania lors d'une émission de télévision en 1985 est très remarquée et fait l'objet d'un 45 tours. Par la suite, son répertoire s'oriente vers le jazz et la world music.

Dans les années 1990, Nicole Croisille monte sur scène pour des comédies musicales et des pièces de théâtre et joue la comédie dans des séries et des téléfilms. En 2001, elle sort un album de reprises et part en tournée à travers toute la France. Elle monte le spectacle Nougaro, le jazz et moi  en hommage à son ami Claude Nougaro en 2006 puis participe à plusieurs comédies musicales. A la veille de ses 80 ans, elle sort un double album composé de reprises et de chansons inédites.

  • Réalisateur: Raymond Barrat