Les ballons de l'armée

Le colonel Aloïs Schmidt fut le dernier aérostier de l'armée.

Quand l'armée suisse jouait aux ballons.

Ballons captifs et dirigeables de l'armée ont imprégné la pellicule du colonel Aloïs Schmidt. C'était en 1938, quelques semaines avant la fin des ballons dans l'armée et le ciel helvétique. Dernier commandant aérostier, Aloïs Schmidt était également un amateur d'images. Les siennes montrent l'univers un brin magique des gros ballons aériens, bientôt remplacés par l'aviation, plus efficace mais moins spectaculaire.

  • Réalisateur: Pierre Barde