Victoire à Mexico

Les athlètes suisses Pierre-André Wessner et Denis Oswald en 1968.

Aux Jeux olympiques de Mexico, Denis Oswald a conquis le bronze avec ses coéquipiers lors de la course d'aviron quatre en pointe avec barreur. Pierre-André Wessner, son compagnon d'entraînement était également de l'aventure en tant que remplaçant. Les voici de retour à Neuchâtel, quelques mois plus tard.

Caméra sport est allé à la rencontre de ces deux étudiants en droit à Neuchâtel. Intitulé «Ceux que l'on attendait pas», ce reportage met en valeur la qualité de deux athlètes qui ont su se hisser à un niveau international sans soutien particulier.

Pour la première fois de leur histoire, les Jeux olympiques d'été sont organisés en 1968 dans un pays en voie de développement. C'est Mexico qui accueille, du 12 au 17 octobre, plus de 5500 athlètes venus de 112 pays. Mais le contexte politique est très sensible. Dix jours avant la cérémonie d'ouverture, une manifestation étudiante sur la place des Trois culture de Tlatelolco est réprimée dans le sang. La police tire sur la foule, faisant près de 200 morts.

Ces Jeux sont également marqués par le geste symbolique de deux athlètes noirs américains. Tommie Smith et John Carlos, arrivés premier et troisième du 200 mètres. Lors de la remise des médailles, ils baissent la tête et lèvent vers le ciel un poing ganté. Un geste symbolique qui participera à la prise de conscience mondiale de la ségrégation aux Etats-Unis.

L'altitude de Mexico, située à 2200 mètres, posa des problèmes de respiration à de nombreux athlètes, mais contribua par ailleurs à des performances sportives exceptionnelles.

  • Journaliste: Boris Acquadro