Regards sur l'Italie

Eclairage sur l'importance du cinéma italien des années 60.

Avec Giorgio Bontempi et Bernardo Bertolucci, dont les derniers films ont en commun d'avoir été tournés en plein contexte de Mai 68, Rodolphe-Maurice Arlaud se penche sur ce qu'il est convenu d'appeler le cinéma engagé à l'italienne. Chose très frappante, tous deux insistent fortement sur la dialectique entre le contenu des films et les méthodes de travail.

Mais le passage le plus intéressant de cette émission se trouve peut-être au début, dans la mise en garde de Rodolphe-Maurice Arlaud concernant le chantage, ou plutôt la tentative de censure exercée par le producteur du film. Il semble capital pour Arlaud que les téléspectateurs soient informés de ce que le producteur a mis des conditions à l'autorisation de diffuser des extraits du film de Bontempi, effarouché qu'il est par la réputation apparemment sulfureuse du cinéaste.

Bernardo Bertolucci est né le 16 mars 1941 à Casarola, dans la province de Parme en Italie. Ecrivain et réalisateur, il commença a écrire à l'âge de 15 ans. C'est à Rome qu'il rencontra Pier Paolo Pasolini et devint son assistant pour son film Accattone.

Dans les années 1970, son film Le Dernier Tango à Paris, qui relate la relation sulfureuse entre une jeune femme et un homme mûr, fit scandale.

  • Journaliste: Rodolphe-Maurice Arlaud
    Réalisateur: François Bardet