Raymond Devos

Propos de Raymond Devos sur la misère et sur l'importance du rire.

Ses jeux avec les mots, son sens de l'absurde et son amour de la scène l'ont rendu célèbre dans toute la francophonie. Raymond Devos était un amuseur unique qui pratiquait son art depuis presque 50 ans.

En décembre 1961, il est l'invité de Carrefour. Il s'exprime sur son travail et sur le lien qui doit exister avec son public.

Raymond Devos est né le 9 novembre 1922 à Mouscron en Belgique. Issu d'un milieu modeste, il est obligé de quitter rapidement l'école à l'âge de 13 ans pour s'inscrire dans la vie active. Dès lors, comme infirme du savoir, il est assoiffé de culture et passe son temps à apprendre, à cultiver son esprit.

En 1948, il fréquente les cours d'art dramatique du Vieux-Colombier, sa carrière débute alors. En 1956, lors d'un spectacle de Maurice Chevalier, ses premiers sketches (Caen, La mer démontée) le font apprécier du public. Cascadeur du vocabulaire, il s'essayera aussi au mime, à la jonglerie et à la musique.

Force tranquille, colosse à l'humour surréaliste, ses mots aux sens multiples demeurent dans la mémoire. Comme lorsqu'il explique que «trois fois rien, c'est déjà quelque chose» ou alors «qui prête à rire n'est pas sûr d'être remboursé».