Le président Ogi

1er août du président Adolf Ogi: regardons hardiment vers l'avenir.

Le 1er août 1993, le président de la Confédération Adolf Ogi prononce son allocution pour la fête nationale dans un décor idyllique: une prairie ensoleillée devant trois célèbres montagnes suisses, l'Eiger, le Mönch et la Jungfrau.

Pourtant le discours trahit la situation peu reluisante de la Suisse à cette période. Une crise économique importante touche de plein fouet le pays, avec des taux de chômage record. La crise est aussi identitaire, car la société suisse a été fortement divisée par la campagne et le résultat de la votation sur l'adhésion de la Suisse à l'Espace économique européen (EEE) le 6 décembre 1992.

A travers son allocution résolument moderne, Adolf Ogi demande alors à chacun de renouer le dialogue et de trouver des solutions pour lutter contre la crise économique: «le petit pays que nous sommes ne doit pas se réduire encore».