La force tranquille

Les méthodes de la publicité au service de la politique.
  • Vidéo 19 min.

La campagne électorale de l'élection présidentielle française de 1981 est marquée par l'entrée en force des professionnels de la communication aux côtés des candidats.

A l'instar des élections américaines, les principaux candidats sont désormais entourés de spécialistes en marketing électoral qui fabriquent et peaufinent l'image publique et les propos des hommes politiques.

Le plus connu d'entre-eux, le publicitaire Jacques Séguéla, supervise la campagne du candidat socialiste François Mitterrand et impose le slogan célèbre de «La force tranquille» face au slogan du président sortant Valery Giscard d'Estaing «Il faut un président à la France».

Au soir du 10 mai 1981, le candidat socialiste François Mitterrand remporte l'élection présidentielle avec près de 52% des suffrages face au président sortant Valery Giscard d'Estaing.

L'alternance est donc possible. C'est en effet la première fois que la gauche accède au pouvoir sous la Ve République depuis 1958. Si cette victoire des socialistes suscite un grand courant de changement et d'espérance, elle favorise aussi l'inquiétude des milieux économiques soucieux des privatisations inscrites au programme de François Mitterrand.

François Mitterrand accomplira deux septennats et, en 1986, sera le premier président à connaître la cohabitation avec un Premier ministre issu de l'opposition.