Vivre avec l'AVS

Vivre avec les seules ressources de l'AVS.

Le Conseil fédéral a décidé récemment de maintenir sa révision de l'AVS, après un projet mis en consultation et qui reprenait certains éléments de la 11e révision. Parmi les points conservés, la retraite à 65 ans pour les femmes, une indexation moins fréquente des rentes, la suppression de la rente de veuve à celles qui n'ont pas d'enfants à charge.

En 1971, les Actualités suivent la vie de plusieurs retraités. Pas facile de vivre – déjà – avec l'AVS.

Le 6 juillet 1947, avec 80% de oui, le peuple suisse accepte la création de l'Assurance-vieillesse et survivants (AVS)

Jusqu'à la fin du XIXe siècle, l'assistance sociale était rudimentaire. Les Églises, les associations de charité et les familles assumaient seules ce rôle. Aux débuts des années 30, une première loi sur l'AVS a été rejetée par le peuple. La Confédération commença néanmoins de verser une contribution annuelle, d'un montant très modeste, à la Fondation suisse «Pour la Vieillesse», l'actuelle fondation Pro Senectute.

  • Journaliste: François Enderlin